Permettre à la population rurale défavorisée de Kingoma et des environs d’avoir accès à des soins de qualité

Local-de-soins-actuelActuellement, c’est dans cette pièce de sa propre maison que Thérèse Koumba, aide-soignante bénévole, réalise tous les soins et une quarantaine d’accouchements par an.

La santé au Congo Brazzaville ==>  Quelques chiffres

Le droit à la santé pour tous :

À la demande des habitants du village de Kingoma, ADELIA porte le projet de construire un Poste de santé communautaire, en partenariat avec Médecins d’Afrique, pour répondre aux besoins sanitaires de quelques 800 familles ( 5 000 personnes). C’est une population paysanne jeune, avec de faibles revenus et de nombreux enfants.

Ce projet bénéficie du soutien de la Direction Départementale de la Santé de la Bouenza, car cette zone sanitaire est dépourvue de centre de santé de proximité.

L’ensemble du projet est évalué à 66 000 .

Le début des travaux de construction est prévu en mai 2018 et la mise en service du centre en mai 2019, après une phase de formation du personnel.

 

Historique du projet :

article-kingoma

En août 2014, le village de Kingoma, représenté par son comité de village présidé par Monsieur MOUANDA Tololo, Chef du village, a mis à la disposition d’ADELIA un terrain de 35 m x 36 m pour la construction du Poste de santé communautaire.

Le 7 août 2015 cette mise à disposition a été officialisée par la remise à la délégation d’ADELIA se trouvant sur place (Madame Patricia GILLET et Monsieur Ernest MOUSSOKI) d’un document signé par Monsieur MOUANDA Tololo.

Madame KOUMBA Thérèse, qui réalise actuellement les soins dans le local de fortune de sa maison, est très impliquée dans le projet et représente un relais local majeur quant à la réalité des besoins sur place.

Avec la création de l’association AVKEES en avril 2017, les populations des 11 villages participent activement à l’élaboration du projet. Des membres d’AVKEES seront présents dans les instances de pilotage et de gestion.

 

En mai 2018, la fabrication des briques en terre cuite locale a débuté avec la participation bénévole des villageois concernés. ADELIA leur assure la fourniture d’un repas par jour.

ADELIA a obtenu plusieurs subventions :

  • Du Conseil Départemental de l’Essonne : 9 000 € en 2017
  • De la Mairie de Morangis : 1000 € en 2016 et 1 000 € en 2018
  • De l’Agence Micro Projets : 15 000 € en juin 2018

La recherche de financements se poursuit activement.